Brebis Lait Provence, retour à la page d'accueil

Historique

Flux RSSImprimer la page

L'élevage ovin apparaît en région Provence Alpes Côte d'Azur dès le néolithique.

Depuis vingt siècles, les échanges inhérants aux transhumances vont transmettre un savoir faire fromager. Le moyen âge est riche de témoignages quant à la place du fromage dans l'alimentation, où il est considéré comme une " viande blanche ", et dans la vie sociale.

Les écrits de Noé de Barras, entrepreneur de transhumance, en 1480 attestent la quasi exclusivité du lait de brebis et l'existance de deux grands types de fromages, que nous retrouverons au fil des époques :
le fromage au lait entier, égoutté en faisselle et les " séras " fabriqués à partir du petit lait résultant des premiers Fromages fabriqués sur les montagnes et descendus en vallée et en basse Provence. A cette époque, les fromages étaient de grosses pièces d'environ 1.5 kg.

Plus tard, ces deux techniques, complémentaires, existent toujours, on verra aussi apparaître les fromages bleus, les fromages fermentés ainsi que les brousses.

Aux XVIIIe et XIXe siècles, pour plusieurs raisons, le lait de vache va peu à peu remplacer celui de brebis. L'orientation de la filière ovine vers la laine puis la viande va rendre de plus en plus confidentielle la production de fromage.

Aujourd'hui, il reste quelques producteurs de fromages de brebis mais la plupart d'entre eux et même les habitants de hauts lieux de cette tradition fromagère sont surpris d'entendre que le fromage au lait de brebis a été autrefois une réalité.

Ces quelques pages, nous en sommes convaincus, sauront leur rendre cette histoire qui leur appartient et inciteront les consommateurs à redécouvrir ces véritables produits du terroir.